Artemisia ou la Vagabonde

Artemisia ou la Vagabonde

Foujita

A chacun de mes passages à Paris, j'en profite pour visiter une exposition.

 

En ce dimanche 25 mars, je visite l'exposition Foujita au musée Maillol.

La première fois que j'ai vu un tableau du peintre Foujita, c'était au chateau de Cagnes sur mer (Hauts de Cagnes)

Suzi Polidor star des année 20 dite "années folles" (chanteuse, danseuses) a offert l'ensemble de ces portraits réalisés par ces amis peintres et un de ces portraits etait de Foujita.

 

Me voila partie de bon matin (vers 10h) direction le musée Maillol, naturellement j'arrive trop tôt (oui j'ai oublié de vous dire que j'achète des billets coupe fil avec jour et heure fixe). J'en profite pour prendre mon petit-dejeuné chez Noglu : enfin je peux tester cet établissement, celui du passage des panoramas est toujours complet. Il s'agit d'un salon de thé  sans gluten, pas mal j'avoue, je reviendrai.

 

Pile 11h, je suis devant le musée et je découvre un peintre Dandy d'une extrême sensibilité, au trait de pinceau précis, d'une palette de couleurs hors du commun; ses blancs sont translucides comme de l'ivoire.

Un peintre des années folles, avec tous les codes de l'époque, inspirés de l'art japonnais: Foujita a créé un stye propre à lui-meme.

 

Je serai toujours admirative de ces peintures de nus d'une blancheur extraordinaire, des portraits d'enfants aux regards glaçants, de ces auto-portaits, de ces créations de la vaiselle aux meubles.

 

Voila en photos.

Vous pouvez voir l'exposition jusu'au 15 juillet 2018.

 

 

Des nues d'une blancheur!!!!

Le regard glaçant digne de Stephan KING



03/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres